Du libre, du code, des idées, du mélange d’ArraKISS…

De l’épice pour la pensée

C'est parti pour un billet d'opinion dont vous n'aurez peut-être pas grand chose à faire :P

Bon, tout le monde en parle de ce nouveau réseau social qu'est mastodon, alors j'ai tenté le coup. Je ne suis cependant pas du tout convaincu, alors que framasphere (diaspora*) reste dans mes marque-pages.

Voilà pourquoi en quelques points plus ou moins pertinents :

  • C'est compliqué à installer sur un serveur et même si ça fonctionne, ça laisse un goût de "pas propre". Vous me direz, diaspora aussi...
  • Les flux sont remplis de futilités. Il faut dire que je ne suis pas habitué à twitter car n'y ai jamais participé. Certes, on peut bloquer certains comptes, mais tout de même ! Si c'est pour péter sur l'internet mondial ses moindres pensées et envies, non merci. Vous ne voulez pas savoir ce qu'il se passe dans ma tête, croyez-moi, donc gardez vos pensées pour vous. C'est navrant de banalité... Je regrette le manque de fond finalement.
  • On retrouve tous les travers des réseaux sociaux en ce qui concerne le "profilage". Oh, j'ai bloqué les flux de LePen et Fillon, je serai peut-être ajouté sur la liste des libristes terroristes un de ces jours... J'exagère, mais ça me gêne tout ce qui peut filtrer sur mes centres d'intérêt. Ça ne regarde que moi. Même si je peux faire confiance au serveur qui héberge l'instance, une fois l'information publiée sur le net, elle ne m'appartient plus. Ce n'est pas le cas avec les bonnes vieilles mailing list ou les flux RSS où je m'abonne à ce que je veux sans postillonner mes avis prématurés et irréfléchis ou les aspects plus profonds de ma personne.
  • Regardez, j'ai mangé des M&Ms et je m'adresse à tout le monde comme s'ils étaient mes amis de toujours alors que je pouete sur la cuvette des toilettes!
  • Ça fait ramer mon firefox et ça ne fonctionne pas dans w3m.

Ça a tellement de succès, je dois devenir vieux con...

Ah mais c'est vrai que la télé-réalité si souvent décriée a toujours du succès malgré son étalage d'anti-talent.

Le mail/ les flux RSS/ les mailing-lists restent à mon avis préférables :

  • C'est facile d'y rechercher des informations grâce aux archives.
  • On a le temps de lire et de réfléchir à la réponse. Le débat est plus évolué, ou en tout cas le fond plus fourni. Je ne suis pas un exemple de réflexion ni de profondeur, mais j'apprécie ces choses là.
  • Je reçois l'information pour laquelle je suis inscrit. Au risque de ne pas découvrir certaines choses c'est vrai. Cependant, j'y perds moins de temps.

Voilà voilà, c'était le billet d'humeur du soir.

Bonne semaine les vieux barbus et les vieilles poilues :)

Ça m'énerve ! Pourquoi y a-t-il encore des "microsoft word" d'installés dans les écoles ? Grrr !
Le pire, c'est que les parents vont aller l'acheter pour l'avoir à la maison. Et comme tout le monde l'a à la maison, les écoles vont aller l'installer pour ne pas "perturber" les pitis enfants.

i

Déjà, rien que dans cette ligne, j'ai les cheveux qui tombent car :

  • On "force" des familles à acheter un logiciel privateur, qu'elles devront acheter à nouveau le jour où leurs documents ne pourront plus être ouverts car il faut une version plus récente du logiciel. Au mieux, on les force à trouver une version piratée. Ça a un certain intérêt éducatif, mais ça ne retire pas tous les problèmes liés à un logiciel non libre.
  • Les écoles n'ont pas de fric, les parcs informatiques sont souvent vraiment très pourris ! Des Raspberry pi iraient plus vite... Alors pourquoi, POURQUOI on va dépenser de l'argent dans une licence ???
  • On installe ce que les enfant ont chez eux... Ce n'est pas tout le contraire qu'il faudrait : apprendre à se débrouiller en informatique quel que soit le logiciel devant soi ? J'imagine bien le jeune employé arrivé sur son nouveu poste...
i

Pourtant, il y a une solution : libreoffice !
C'est libre, gratuit, et peut ouvrir vos documents sans péter la mise en page précédente... Ce n'est d'ailleurs pas le seul logiciel libre qu'on peut utiliser.

Avec le FramaDVD école, on peut installer les logiciels libres facilement sur les postes de l'école. Super non?
Ha ha, ça serait trop simple, car les 3/4 du temps, les profs n'ont pas d'accès admin sur les postes et ne peuvent pas installer les logiciels (sans attendre 3 mois qu'un budget soit voté à la mairie... Sans parler des collèges...).

Bon, admettons qu'on y arrive, car on est dans le meilleurs des mondes. Au moins, les élèves peuvent utiliser les mêmes logiciels à la maison sans rien débourser et poursuivre leur travail à chances égales quel que soit le budget familial.

i

C'est pas faux. Et on peut difficilement s'attendre à ce que tout le monde arrive à démarrer sur la session live du framaDVD.

Heureusement, il y a la framakey. Ce truc est juste génial !
Ça permet d'avoir les logiciels libres que vous souhaitez dans un dossier. C'est donc très pratique à copier sur une clé USB et emmener partout. Mais là où c'est vraiment fort, c'est que les logiciels n'ont pas besoin d'être installés sur les PC pour être utilisés. Fini les setup.exe !
Vous téléchargez un fichier d'installation qui vous copie dans un dossier des logiciels libres et un petit programme qui permet d'en ajouter via un catalogue. Quelques clic, un copier/coller du dossier sur une clé USB et voilà !

i

On peut y avoir des logiciels libres en bureautique, mais aussi éducatifs ou multimedia (edition vidéo, ...). Ne manque plus qu'une version portable de scratch (si quelqu'un a une info là-dessus).

Ajoutez-y une version hors-ligne de wikipedia, et vous avez la clé USB ultime !

Au bout du compte :

  • Pas d'installation sur les postes de l'école : une clé USB et roule ma poule. Ça coupera la chique aux mairies et autres procédures inutiles/incompétentes ;
  • L'élève peut copier ce dossier plein de logiciels libres sur une clé USB et la ramener à la maison pour travailler avec les mêmes logiciels, sans foutre en l'air sa présentation. Rien n'est installé sur le poste familial, on ne force pas.
  • Ça ne coûte rien. Ça fait même des économies en doliprane !

Reste à faire découvrir tout ça aux enseignants ! Car le logiciel-libre à l'école ne pourra décoller que si les enseignants s'y mettent.
Chers collègues, vous voulez une instruction avec égalité des chances et respect des libertés? Alors sortez-vous les doigts, ou allez bosser dans un établissement privé (coucou JB, je t'aime quand même tu sais :P).


ps : les images ont été générées grâe au générateur geektionnerd redécouvert avec l'aide du moutonlibre.

Souvenez vous, c'était à la fin du mois d'août 2016, je vous parlais d'un super projet visant à favoriser l'accès à l'informatique pour les déficients visuels.
Cette nouvelle distribution est tellement géniale qu'elle a récolté 5920€ afin de couvrir les frais pour développer le site et l'envoi des clés USB (oui, le cours de la mémoire flash a nettement augmenté...).

Comme il est écrit sur l'annonce, le tout doit être publié fin octobre :

Oh mais que vois-je? Nous sommes le 4 novembre!
C'est fou, que le temps passe vite!
L'équipe a dû être débordée par la procédure judiciaire lancée contre les développeurs à l'origine du projet et à bafouer le travail du super-dessinateur-Péhä. Sans compter le temps passé à envoyer des mails ci et là à rédiger de longues lignes criant au scandale. Oui, c'est connu, les libristes sont des abrutis. Et quand je dis libriste, je parle de ceux qui respectent les licences libres et ont la politesse de discuter avec l'auteur d'origine avant de forker. Pas les autres.

Je suis sûr que vous êtes très déçus de ne pas pouvoir découvrir cette distribution qui serait pourtant très utile si elle tenait ses promesses.

Attendons octobre 2017... ♪ badum tss alt

EDIT (05/11/16) : Voici le gentil message de l'équipe ADVL en réponse à ma remarque. Je pensais que les démarches auprès de l'entreprise se réalisaient avant de lancer un appel aux dons. Je me suis trompé.

Et non, je ne prendrai pas la parole pour vous. Pas avec des menaces régulières.
J'ai regardé la doc de confirtdelecture, proposé d'aider, vous avez souhaitez payer les services d'une entreprise et envoyer des clés USB en or. C'est votre problème désormais.

C'est les vacances! Alors pour ne pas tout oublier, et pour s'occuper au cours des transports pour trouver/déménager votre nouvel appart à 3h de chez vous suite aux mutations, vous avez chemspeed :

Le but du jeu? Faire le plus grand score.
Pour gagner des points, il faut écrire le nom de l'élément avant qu'il ne soit tombé hors de l'écran. Attention aux accents :)

Le code du jeu est toujours disponible en affichant le code source de la page où en allant directement ici. J'ai utilisé phaser qui décidément me plaît beaucoup :)

Amusez-vous bien :)

@Starsheep : t'as de nouveaux scores à battre ;)

C'est l'ami Péhä qui me l'a suggéré, puis ma curiosité a été piquée par la conception de jeux en html5. Le principal intérêt est de pouvoir y jouer dans un navigateur sans avoir besoin du fuck%#! flash. Ça fonctionne donc partout, tant que le navigateur est récent et fiable : lisez firefox ici.

Comme je ne suis pas développeur, que je suis plutôt habitué au langage python et non au javascript, j'ai cherché un framework. Autrement dit, il me fallait un truc qui fait que ça marche sans trop me prendre la tête. C'est là qu'intervient phaser.

J'ai choisi phaser car :

  • C'est un simple fichier javascript à importer dans sa page web où on veut faire le jeu :
    <script type="text/javascript" src="js/phaser.min.js"></script>
    .
  • Il est sous licence libre (MIT)
  • Il propose un tas de petites fonctions qui permettent de faire un jeu facilement : gestion de la physique, des collisions, des armes...
  • Il est très facile à prendre en main. Pour moi qui ne connais pas le javascript, je me suis vite repéré.
  • Il s'apprend au travers d'exemples, ce qui me convient parfaitement.
  • Le petit bonhomme a une bonne tête :
alt

Avant de me lancer dans la conception de jeux complets et funs que j'ai en tête, je vois avec phaser l'occasion de créer des activités et simulations pédagogiques. C'est ma maîtresse favorite qui m'a mis au défi de faire un petit jeu de géographie pour ses élèves. C'est juste des fleuves et massifs montagneux à placer : https://yeuxdelibad.net/Programmation/Jeux/geotest/ .

Ça ne paie pas de mine, mais ça m'a bien amusé :)

Vous pouvez voir les sources du jeu en affichant le code source de la page : view-source:https://yeuxdelibad.net/Programmation/Jeux/geotest/ .

À l'avenir, je vais tenter de rassembler les petites fonctions qui m'ont permis de faire certaines choses, comme le chargement au départ ou la gestion des scores.
À suivre :)