Rendez-vous sur Arrakis

C'est lorsque nous croyons savoir quelque chose qu'il faut justement réfléchir un peu plus profondément. F. Herbert

Du logiciel libre à l'école

Ça m'énerve ! Pourquoi y a-t-il encore des "microsoft word" d'installés dans les écoles ? Grrr !
Le pire, c'est que les parents vont aller l'acheter pour l'avoir à la maison. Et comme tout le monde l'a à la maison, les écoles vont aller l'installer pour ne pas "perturber" les pitis enfants.

i

Déjà, rien que dans cette ligne, j'ai les cheveux qui tombent car :

i

Pourtant, il y a une solution : libreoffice !
C'est libre, gratuit, et peut ouvrir vos documents sans péter la mise en page précédente... Ce n'est d'ailleurs pas le seul logiciel libre qu'on peut utiliser.

Avec le FramaDVD école, on peut installer les logiciels libres facilement sur les postes de l'école. Super non?
Ha ha, ça serait trop simple, car les 3/4 du temps, les profs n'ont pas d'accès admin sur les postes et ne peuvent pas installer les logiciels (sans attendre 3 mois qu'un budget soit voté à la mairie... Sans parler des collèges...).

Bon, admettons qu'on y arrive, car on est dans le meilleurs des mondes. Au moins, les élèves peuvent utiliser les mêmes logiciels à la maison sans rien débourser et poursuivre leur travail à chances égales quel que soit le budget familial.

i

C'est pas faux. Et on peut difficilement s'attendre à ce que tout le monde arrive à démarrer sur la session live du framaDVD.

Heureusement, il y a la framakey. Ce truc est juste génial !
Ça permet d'avoir les logiciels libres que vous souhaitez dans un dossier. C'est donc très pratique à copier sur une clé USB et emmener partout. Mais là où c'est vraiment fort, c'est que les logiciels n'ont pas besoin d'être installés sur les PC pour être utilisés. Fini les setup.exe !
Vous téléchargez un fichier d'installation qui vous copie dans un dossier des logiciels libres et un petit programme qui permet d'en ajouter via un catalogue. Quelques clic, un copier/coller du dossier sur une clé USB et voilà !

i

On peut y avoir des logiciels libres en bureautique, mais aussi éducatifs ou multimedia (edition vidéo, ...). Ne manque plus qu'une version portable de scratch (si quelqu'un a une info là-dessus).

Ajoutez-y une version hors-ligne de wikipedia, et vous avez la clé USB ultime !

Au bout du compte :

Reste à faire découvrir tout ça aux enseignants ! Car le logiciel-libre à l'école ne pourra décoller que si les enseignants s'y mettent.
Chers collègues, vous voulez une instruction avec égalité des chances et respect des libertés? Alors sortez-vous les doigts, ou allez bosser dans un établissement privé (coucou JB, je t'aime quand même tu sais :P).


ps : les images ont été générées grâe au générateur geektionnerd redécouvert avec l'aide du moutonlibre.

le 04/12/2016 à 10:03:04, Arnaud a dit :

Salut Thuban,

Ce n'est pas toujours si simple. Cela fait maintenant 6 ans que tout notre parc tourne sous ubuntu, avec naturellement libreoffice, et l'ancienne licence MS Office ( d'avant notre temps, de toute façon payée ) installée dans Wine. Le problème vient dans le sens inverse : l'acceptation est mauvaise, tout le monde a déjà Office à la maison, et ils ne comprennent pas pourquoi on n'a pas ce "minimum syndical" à l'école. Chaque année, j'ai des hordes d'élèves, de parents et de collègues virulents qui se plaignent des conditions de travail à ce propos, et il faut tenir la route.

Installer une solution libre n'est pas tout, il faut également se battre contre les habitudes tenaces, informer, former, prendre le temps d'expliquer et de montrer. Ce temps, personnellement, je ne l'ai pas, mais je fais ce que je peux. Quoi qu'il soit, je n'achèterai pas de nouvelle licence Office.

le 04/12/2016 à 10:09:37, thuban a dit :

@Arnaud : On est bien d'accord.
Mais le problème serait le même avec des versions incompatibles de logiciels privateurs.
Et rien n'est imposé. On peut très bien imaginer avoir sur les postes des écoles libreoffice et word, afin de montrer tout ce qui existe aux élèves. À chacun de faire son choix ensuite.
Pour ta part, tu es allé encore plus loin en changeant l'OS des PC de l'école :D . Bien joué, et bon courage !

le 04/12/2016 à 13:21:23, Gelth a dit :

@thuban : Ne manque plus qu'une version portable de scratch (si quelqu'un a une info là-dessus).

Bien sûr qu'elle existe : http://snap.berkeley.edu

Et elle fonctionne très bien (c'est un scratch à la sauce langage formel type scheme/lisp, donc plus puissant) mieux même puisque maintenant c'est scratch (avec scratch 2) qui s'inspire de snap :)

Il suffit d'avoir un navigateur web récent, de récupérer la page de snap (enregistrer sous, ctrl+S, ...), d'ouvrir votre sauvegarde avec votre navigateur et ça marche tout seul.

le 04/12/2016 à 13:23:12, Gelth a dit :

Correctif : la récup se fait via l'icone de snap (menu enregistrer le source)

le 04/12/2016 à 13:29:32, thuban a dit :

C'est trop génial !!!
Merci !

le 04/12/2016 à 17:05:58, Kissifrot a dit :

Vous vous trompez de colère. En 2008, l'europe, au lieu d'adopter définitivement les formats OpenDocument de LibreOffice/OpenOffice, a botté en touche, avec le résultat du bordel ambiant qu'on connaît dans les PME/PMI et l'administration, et qui fait les affaires de microsoft depuis 8 ans. Pire : l'éditeur de Redmont n'a commencé à respecter son format XML qu'en 2013 - un foutage de gueule complet pour faire croire que les problèmes viennent du concurrent.
Les clowns qui nous gouvernent n'ont plus aucun pouvoir depuis longtemps : quelle que soit leur couleur les vraies décisions se prennent à Bruxelles, Francfort et Washington. Le véritable problème aujourd'hui, c'est une europe qui nous a menti, qui n'a pas cessé de cracher sur TOUS les résultats des référendums soumis aux peuples, quand elle ne les a pas tout simplement court-circuité, et tout cela dans le seul but de lécher les bottes de M. Gates et de ses petits copains militaro-industriels.
Comme l'explique très bien M. Asselineau de l'UPR, un parti moyen de 13500 adhérents, blacklisté de tous les grands média français parce qu'il est le seul à s'engager clairement, dans sa charte fondatrice, pour la sortie de l'europe, de l'euro et de l'otan, le drame est qu'on ne peut bouger les lignes des traités européens, et redresser la barre du navire : il faut l'unanimité des 28-1 états membres pour le faire, ce qui est impossible à obtenir ! Tous ceux qui parlent d'une autre europe, de remanier les traités, ou de faire des référendums sont de parfaits menteurs et manipulateurs !
Le problème que vous soulevez est la conséquence d'une europe minée par les lobbies, incapable de se défendre, incapable de réagir, et conduite par des traîtres de gauche et de droite qui s'emploient depuis 20 ans à nous vendre corps et âme aux seuls intérêts américains ! L'appartenance de tous ces élites à la French American Foundation en est une preuve évidente. L'omerta médiatique totale sur l'UPR, depuis des mois, en est une autre.
La solution n'est pas de continuer à râler contre une conséquence logique de la corruption européenne : elle est de voter utile aux prochaines présidentielles française , et de chasser la racaille qui s'accroche au pouvoir en se foutant encore de notre gueule !

le 04/12/2016 à 18:05:02, Association ardechelibre[.org] a dit :

Avoir LibreOffice / Microsoft Office en parallèle, c'est comme les dual-boot Windows / Linux, la paresse et les habitudes l'emportent toujours.

A mon avis, il faudrait écrire et publier de courtes astuces montrant ce qu'on peut faire avec LibreOffice et qui n'est pas possible avec Microsoft Office. C'est avec des avantages concrets qu'on pourra convaincre les gens, pas avec des arguments philosophiques sur l'intérêt des logiciels libres.

le 04/12/2016 à 20:38:48, Gilles a dit :

L'obligation d'installer MSO chez soi peut venir d'autres institutions que l'école.
Ma femme a eu besoin de Word pour cause de .doc (ou .docx, je ne sais plus) dont la mise en page déconnait vraiment complètement avec Writer.
Du coup, c'est ou MSO ou elle arrête sa formation, du coup...

Sinon, je tiens à dire que depuis des années que je côtoie des gens utilisant Windows et MSO, je n'ai JAMAIS entendu quelqu'un me dire qu'il avait payé MSO. JAMAIS.
Soit c'est piraté (très facilement), soit c'est gratuitement fourni (école (?) ou dans l'ordinateur, avant les offres expirant au bout de x jours).

le 04/12/2016 à 23:04:23, Association ardechelibre[.org] a dit :

@Gilles : Effectivement, la plupart des utilisateurs n'ont jamais payé ni Windows, ni Microsoft Office, et c'est pourquoi l'argument de la gratuité pour Linux ou LibreOffice ne fonctionne pas

le 05/12/2016 à 08:13:51, Starsheep a dit :

Coucou !

Je vais être sec et je vais faire simple : c'est un manque de volonté publique. Si les lois étaient faites pour prendre en compte les envies et le habitudes de chacun cela se saurait. Donc c'est à l'État d'imposer l'utilisation de format libres et interopérables. Point.

Récemment dans le domaine de la Recherche, tout ce qui est financé à plus de 50% par l'État doit être rendu accessible à tous sans contrepartie. Donc ça devrait être généralisé à tout le domaine public.

Alors oui les lobbys sont puissants et changer les habitudes est difficile, mais quand on veut, on peut.

Ça va faire sourire car ça va passer pour un putain de commentaire de libriste de merde, mais je vous assure que ce n'est pas le cas. C'est purement pragmatique. Je constate seulement, tous les jours, combien c'est difficile de faire transiter des informations et qu'elles soient lisibles par un ensemble de pairs, sans connaissance de leur environnement. Et je suis désolé, mais le seul moyen d'y arriver sans débourser (beaucoup) d'argent (car il faut bien payer le technicien), c'est bien en passant par le logiciel libre.

le 05/12/2016 à 09:54:15, thuban a dit :

Ouhla, il faut se détendre les enfants. On ne parle pas de politique là, juste de solutions pour mieux apprendre malgré des parcs informatiques pourris et des responsables informatique inexistants ou incompétents. C'est ça le boulot des maîtresses, faire comme elles peuvent avec ce qu'elles ont. C'est suffisamment éprouvant pour ne plus avoir de forces et gueuler "plus haut" ou chercher des raisons hors de notre portée.

Et puis je vais le dire moi aussi clairement : imposer le logiciel libre aux élèves et aux familles, c'est aussi grave que la vente liée. Notre rôle, c'est de présenter différentes solutions avec les avantages et inconvénients. À chacun de faire son choix ensuite.

le 05/12/2016 à 10:25:14, Starsheep a dit :

Non le rôle des professeurs des écoles est de guider l'élève vers la lumière. Et cela passe par le code. Un élève en maternelle devrait savoir coder son noyau.

le 05/12/2016 à 10:27:43, Piyou a dit :

Bien sûr que si les gens paient la suite Microsoft, à commencer par les entreprises, mais aussi les particuliers, même si ils ne le crient pas sur les toits. Les actionnaires de Microsoft ne sont pas des philantropes, comment Bill Gates est une des grosses fortunes mondiales ? Dans ma collectivité, on doit tourner à plus de 200 000 euros par an.

Sur le manque de compatibilité Word-Writer, que ce soit LibreOffice qui ouvre un .doc ou Word qui ouvre un .odt, quand il y a un problème c'est toujours de la faute de LibreOffice, c'est quand même bizarre non ?

Sur ce manque de compatibilité, il y a d’ailleurs souvent de manière sous-jacente un manque de formation au traitement de texte, quelqu’il soit.

le 05/12/2016 à 10:55:08, Gelth a dit :

@[starsheep] : Je vois bien un enfant de 6 ans sachant à peine lire coder son noyaux :D

@Piyou : +1000 le wysiwyg -what you see is what you get- a tellement facilité les choses que presque tout le monde trouve la formation à ces outils inutile. Pourtant personne ne sait vraiment les utiliser correctement. Ce sont d'ailleurs des usines à gaz qui font bien trop de choses et finissent par le faire mal.

J'ajouterais que Microsoft est très fort au jeu de faire croire à l'utilisateur qu'il a une obtenu version gratuite car c'est dans nos divers impôts que cela se passe puisque c'est le gouvernement (ou les collectivités suivant l'exemple que vous souhaitez prendre) qui paie les contrats openbar dans lesquels les gens se servent.

Ceci dit, ce n'est pas le sujet direct de l'article.

le 05/12/2016 à 11:18:36, Starsheep a dit :

@Gelth : Il peut toujours coder son noyau avec scratch junior. Je ne vois pas où est le problème. :D

PS : Désolé de pourrir ton fil de commentaires Thuban. Et le fond du sujet est très intéressant, surtout l'alternative via clé USB. :)

le 05/12/2016 à 12:32:00, Kissifrot a dit :

@Thuban

Je vous ai avancé ci-dessus que le problème est bien d'ordre politique. J'aurai aimé voir des arguments prouvant le contraire. Mme NVB a accepté un chèque "virtuel" de 16 millions pourquoi ? Parce que tout simplement M. Le Dryan avait auparavant payé 200 millions à microsoft sur 8 ans pour vendre notre armée à l'otan, donc à Washington. Le "bakchich" de l'éducation nationale auquel nous venons d'assister, c'est juste le cadeau d'un commercial à un très bon client...
La question n'a jamais été l'intérêt de l'élève, qui n'a, de toute façon, pas son mot à dire. Le but des américains est de nous soumettre à leur bon vouloir, en utilisant l'europe en cheval de troie. Et si vous n'en êtes pas encore convaincu, sachez que l'europe était au départ une construction nazi, avec un certain Walter Hallstein récupéré par les américains dans l'après guerre, et Ms Monnet et Schumann, qu'on nous a présenté comme les pères respectables de l'europe, et qui étaient en fait des agents payés par la CIA - on en a la preuve aujourd'hui via les archives déclassifiées.
Voilà des faits. Le minage de l'éducation national s'inscrit directement dans une politique beaucoup plus vaste de conquête du continent européen par une puissance étrangère. Je peste régulièrement sur haloween qui démontre bien l'invasion culturelle des américains dès le plus jeune âge, et si vous observez les derniers sujets de bac en histoire, on raye la France au profit d'une europe fédéraliste et d'une géopolitique mondiale, comme si notre pays n'existait tout simplement plus, et comme si nous devions nous effacer devant la mondialisation ! Jusqu'à quand va t'on enfin comprendre que le problème de base, c'est l'europe elle même ? L'idée de départ était certes attrayante et pleine de promesse. 25 ans plus tard, c'est une catastrophe sans nom, n'ayons pas peur de le dire !

le 05/12/2016 à 12:41:30, Starsheep a dit :

Point Godwin ! \o/ Ce fut rapide. Surtout pour un article parlant de logiciels libres à l'école.

Non mais sérieux... WTF !

Et moi ma seule frontière c'est l'Humanité ! NAH ! (Don't feed the troll, toussa, mais c'est trop tentant... ;) )

le 05/12/2016 à 15:10:46, Gilles a dit :

@kissifrot : joli le placement des idées de l'UPR :)
Pour les gens qui ne connaissent pas : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Asselineau
Demain un adhérent FN viendra expliquer que les immigrés sont la cause du manque de logiciels libres dans les écoles ? :D
Yes we canchon :)

le 05/12/2016 à 18:17:48, thuban a dit :

Ah ouais quand même... oO
Il faut se détendre hein, je parle juste d'idées pour les profs. Si ce blog était en mesure d'atteindre le ministère et les autres sphères, je pourrais peut-être penser à un article qui leur dirait comment faire leur boulot. En attendant, j'essaie de faire le mien ^^

le 06/12/2016 à 05:41:50, Péhä a dit :

hello,

@Starsheep

N'importe quoi de vouloir faire coder des enfants de primaire, bon je vous laisse je retourne aux devoirs de lecture de mon petit monstre.
-bon, on en était où, à oui, essaie de lire les lettres de ce mot pour commencer
-H-U-R-D
-c'est bien bon maintenant on va passer à la prononciation
....

le 06/12/2016 à 06:40:37, Starsheep a dit :

@Péhä : Malheureux ! On dit GNU/Hurd ! Même mon bébé de 3 mois sait ça : "Gneu Heuuu" qu'il dit déjà (coïncidence, je ne crois pas). ;)

le 07/12/2016 à 12:42:46, trefix a dit :

Pas plus de coïncidence que dans le fait que "m'sieur UPR" est sorti assez bien classé de l'ENA, en '82 (et après HEC), pour pouvoir choisir le corps des finances et y être Inspecteur Général. Un peu la même que lorsqu'un "Mines" nous explique que le nucléaire est bio parce qu'il ne rejette pas de CO2 ^^
Bref, ceci nous éloigne du sujet : OUI, l'école devrait faire en sorte que chacun puisse apprendre que dans tous les domaines existent des alternatives, voire même des choix, et NON le ministère ne fait pas son boulot. Les statistiques en matière de poids social de la naissance sur les chances (?) des élèves scolarisé.e.s en France sont hélas tristement têtues !...
Ceci dit, puisque le glissement politique est déjà fait, qui peut nier aujourd'hui que la principale préoccupation des élus est de servir d'abord les intérêts de ceux qui les font élire ? Et qu'ils sont peu nombreux à refuser de mettre les doigts dans le pot de confiture ?...
C'est sans doute la seule "analyse" à peu près honnête dans le programme de l'UPR et j'invite "branlo-man" (pardon "kissefrott") à venir en débattre publiquement sur framasphère. Je m'y surnomme aussi trefix ;)
* à tous les autres.

le 12/12/2016 à 22:37:58, Kissifrot a dit :

@trefix :

J'allais cédé à votre proposition de débat, quand je suis tombé sur votre dernier paragraphe insultant à souhait - quel dommage... Dans 10 ans peut-être, quand vous aurez mûri ?

Pour le reste :

Faire connaître le libre aux profs ? Je pense que nombre d'entre eux sont quand même bien au courant aujourd'hui (j'aurai compris votre argument il y a 10 ans), et ça ne changera rien au problème de base pour deux raisons. D'abord tous n'ont pas les coudées franches pour faire ce qu'ils veulent, et quand bien même : vous ne transformerez pas des profs en administrateurs système/réseau avec 20 ans d'expérience au compteur. Soyons sérieux : ce n'est pas le boulot d'un prof que de maintenir les machines.

Le nerf de la guerre, c'est l'argent et le politique, que vous le vouliez ou non.

Sinon pour info : LibreOffice se déploie très bien sur des centaines de postes via le logiciel approprié, sait convertir des arborescences de fichiers microsoft en opendocument en quelques minutes, et le format opendocument lui-même est devenu la norme des administrations anglaises en 2014, 1 an avant le Brexit. Donc à ceux qui oseraient prétendre qu'on ne peut pas y arriver, je leur répondrai que nous ne sommes pas plus cons que les anglais !

Ce sera mon dernier post ici.

le 14/12/2016 à 11:19:59, sébastien a dit :

Sauf erreur ce projet de framakey n'est plus maintenu, si?

le 31/01/2018 à 12:09:55, Damien a dit :

J'ai pendant longtemps fustigé le retard de la France dans l'équipement numérique de ses écoles... mais quand je vois que des patrons de la Silicon Valey interdisent le high tech à leurs enfants car pouvant nuire à leur développement et au contraire les inscrire dans des écoles low tech... je me demande s'il ne faudrait pas au contraire faire marche arrière au vue de la nuisance des écrans.