Rendez-vous sur Arrakis

C'est lorsque nous croyons savoir quelque chose qu'il faut justement réfléchir un peu plus profondément. F. Herbert

Tolérance

Je relaie cette BD ici qui devrait donner à réfléchir.
L'article d'origine est là : https://emmaclit.com/2016/08/27/montrez-moi-ces-seins/comment-page-1/

alt alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt
alt

le 09/12/2016 à 14:39:43, bendia a dit :

Salut :-)

C'est pas une BD qui se lit de façon Linéaire :/ Ca aurait été bien qu'elle ressemble aux Histoire dont vous êtes le Héros de notre Jeunesse. On pourrait y mettre plusieurs embranchement, genre :

Papa et Maman se sont retrouvé au Maristan mais n'ont jamais appréciés les moeurs, et les lois qui en découlent. Donc, pour protester contre ces lois, toute la famille arbore ostensiblement son soutien-gorge, et aimerais bien que ce port devienne obligatoire. La famille va tout faire pour que ça soit le cas.

Ou

Lola voudrait bien sortir la poitrine à l'air, mais c'est Maman et Papa qui ne veulent pas, et ça n'est pas dehors qu'elle se fait agresser, mais chez elle. Chez-elle qu'elle n'aura plus si elle ne se plie pas aux injonctions de sa famille d'ailleurs. Alors, pour ne pas rompre les ponts avec les siens, elle sort avec, et elle dit que c'est son choix, mais ça n'est pas vrai.

Ou encore

Papa et Maman ne veulent pas qu'elle sorte avec un soutient-gorge, parce-que c'est important d'observer les moeurs du pays qui t'accueille. Mais ça l'ammuse de braver ses parents, donc, elle sort avec un soutient-gorge, juste pour le braver, mais il n'y a aucune signification derrière le port de ce bout de tissus.

Perso, j'ai autant envie que la Lola qui veut sortir avec, ou sans soutif à l'encontre de sa famille puisse faire ce qu'elle veut. J'aimerais bien aussi pouvoir continuer de vivre au Maristan sans qu'aucun Français (ou qui veulent faire tout comme) ne viennent m'imposer des moeurs différentes (ben oui, certains veulent imposer des horaires de piscines interdites aux sans-soutif, et fromage obligatoire à la cantine :p Bon, je ne sais pas trop si c'est une demande fréquente, mais je suis certains que ceux qui le demande portent des soutifs).

En fait, je me rends bien compte que les interdictions de soutif et autre ne sont pas forcement la solution, mais que faire alors ? Statu-quo et tant-pis pour Lola qui veut s'habiller comme elle l'entend ?

le 09/12/2016 à 18:49:19, trefix a dit :

Coucou.
Bonne BD et bonne analyse du Bendia des bois !
Il n'y a hélas pas de solution simple, les deux approches ayant le mérite de poser des points de vue différents mais complémentaires.
S'étant eux-mêmes privé du pouvoir qui leur est conféré (rien à voir avec le discours de l'UPR, cgtiste depuis ‘99 je trouve le discours de la CGT bien trop fade… ), nos (?) politiques pensent pouvoir meubler en “binarisant” n'importe quel fait de société. La constante, quelle que soit la “couleur politique” affichée est de focaliser les esprits sur des différences supposées afin de faire oublier où se joue réellement la lutte des classes…
Tant que les humains se bouffent la gueule entre eux, les capitalistes sont peinards.
Vomitif !