Rendez-vous sur Arrakis

C'est lorsque nous croyons savoir quelque chose qu'il faut justement réfléchir un peu plus profondément. F. Herbert

Coup de cœur pour le “château des étoiles”

Il y a deux ans, fidèles à notre petit rituel, mon frère et moi nous promenions dans Angoulême lors du festival de la BD. On s'amuse à feuilleter, découvrir et se noter des références à suivre et à acheter le jour où nous seront riches pour remplir une pièce entière de livres. Une affiche a attiré notre regard :

Wouah, c'est beau ! Hop, à suivre.
Ce n'est que pendant le festival d'Angoulême de cette année que nous nous sommes replongés dans l'univers d'Alex Alice. Un exposition très bien faîte nous embarquait dans son uchronie, des desings à la steampunk et des aquarelles qui font briller les yeux. Du rêve, voilà ce qu'il dessine ! J'étais fasciné par les vidéos où il montre et explique comment il s'y prend pour faire des choses comme ça :

Génial, vraiment !
Une sorte de Myazaki qui dessinerait du Jules Verne.

Qui plus est, je trouve l'histoire à la fois tendre, captivante et très drôle, alors qu'elle pourrait être triste (il a perdu sa petite maman quand même…). On ne tombe pas dans le mélodrame, et ça fait du bien.

De plus, il n'y a pas qu'une publication avec couverture cartonnée. Et ça aussi c'est chouette, on peut avoir l'histoire au format “journal”, qui donne une saveur particulière à une sorte d'univers steampunk. (2,90€ la gazette, c'est rien pour une BD…).

Je vous laisse sur cette planche qui m'a fait sourire :

le 10/02/2017 à 12:48:33, PengouinPdt a dit :

En effet, le coup de a l'air sympathique. Merci pour la découverte.
“Ahhh, demain, quand je serais grand et riche … :p”