Rendez-vous sur Arrakis

Les cryptomonnaies expliquées à ma fille

Lorsque j'ai parlé de miner du monero, j'ai reçu quelques commentaires et des mails indiquant que les cryptomonnaies, on n'y comprends rien, on est méfiants, c'est bizarre… Les cryptomonnaies, de quoi s'agit-il en guelques mots? Dans cet article, je vais essayer de décortiquer tout ça et d'expliquer comme à ma petite fille (virtuelle) l'intérêt de ces concepts.

(cet article a été écrit à deux reprises, suite à une sombre histoire de cache Firefox pas mis à jour lors d'un changement de version… Pardon! 😇)


Pour échanger entre eux, les humains ont utilisé le troc, puis des monnaies parce que c'était quand même plus pratique. Récemment, certains ont eu l'idée de cryptomonnaies. On va en regarder quelques unes pour voir pourquoi elles sont intéressantes, mais pas toutes car il y en a trop.

Pourquoi c'est cool les cryptomonnaies ?

Quelques mots compliqués que je vais utiliser ensuite :

Bitcoin

Notre histoire commence avec le bitcoin, sans doute la plus connu à l'heure actuelle. C'est en 2008, sois près de 10 ans qu'un développeur dont l'identité réelle est inconnue publie du code open-source permettant d'utiliser cette nouvelle monnaie qui a pour principales caractéristiques :

Malheureusement…

Litecoin

Le Litecoin ressemble beaucoup au Bitcoin. On peut noter quand même quelques différences intéressantes :

Et c'est à peu près tout. Pourtant , cette monnaie a eu et a encore beaucoup de succès.

Ethereum

Ethereum est la seconde cryptomonnaie la plus utilisée actuellement. C'est aussi celle qui a le plus souvent été “piratée”. Comparé au Bitcoin, Ethereum ajoute l'idée de “contrat” qui sont des scripts permettant d'échanger des richesse en échange d'ether : la monnaie.
Il n'y a pas grand chose de nouveau par rapport aux monnaies précédentes point de vue concept, mis à part peut être le fait qu'une personne minant de l'ether peut choisir combien elle doit recevoir en échange de l'effort fourni.

Monero

Monero est aussi une monnaie OpenSource qui reprend les idées du Bitcoin mais corrige plusieurs points :

Duniter

Duniter reprend les mêmes concepts que bitcoin mais est plutôt pensée en termes d'économie que de code informatique. Cela lui permet d'être un peu plus humaine. La théorie complète peut être trouvée ici.

Bisous

Cette dernière monnaire est peu connue, et pourtant ses avantages sont vraiment géniaux :

Alors ma puce, quelle monnaie vas-tu choisir ?

le 10/10/2017 à 13:26:36, inso a dit :

Il y a une petite erreur !

“Pour participer à duniter, il faut être reconnu par 5 autres utilisateurs comme étant "de confiance”. Ça permet d'être tranquille, seuls des élus peuvent faire des transactions. Cependant, je trouve que c'est d'autant plus difficile d'utiliser cette monnaie, et je ne comprends pas bien comme faire pour être certifié, sauf de mettre partout sur les réseaux sociaux “qui m'aime me certifie”. Il y a peut-être un risque aussi que les personnes sans amis soient exclues de ces échanges 😕"

Etre membre permet seulement de participer à la co-création monétaire. Mais n'importe qui peut effectuer des transactions, et il n'y a pas besoin d'être reconnu pour ça.

C'est exactement comme pour Bitcoin en fait ! Pour Bitcoin, n'importe qui peut les échanger, mais pour les créer, il faut posséder du matériel suffisamment puissant. Et bien, dans Duniter, n'importe qui peut les échanger, mais pour les créer, il faut être reconnu dans la toile de confiance :)

le 10/10/2017 à 13:32:32, cgeek a dit :

Oui c'est comme le dit inso.

En fait la Ğ1 (monnaie propulsée par le logiciel Duniter) est comme Bitcoin mais en plus fort au niveau création monétaire : tandis qu'au mieux 144 mineurs produisent des bitcoins chaque jour, et souvent les mêmes personnes, ce sont tous les membres de la Ğ1 qui produisent la même part de monnaie chaque jour. Et on peut monter jusqu'à plusieurs millions.

le 10/10/2017 à 13:40:57, bendia a dit :

Salut :)

Super article. Une façon simple de te rapprocher des gens qui utilise la Ğ1 : la monnaie locale en Mayenne

le 10/10/2017 à 16:21:23, Lugalbanda a dit :

Génial ton article :)

le 10/10/2017 à 16:25:06, Tranche a dit :

Manque une petite partie :

Pourquoi c’est pas cool les cryptomonaies

Parce que la création de valeur se base sur une dépense d’énergie très importante et inutile !

Effectivement, analysons avec un esprit scientifique ce qu'est miner de la monnaie virtuelle :
P1/ Le minage récompenses contre une preuve de calcul lourd (et inutile au passage: c'est des calculs de hash qui ne résoudront aucun problème réel)
P2/ La preuve de calcul consomme une grosse quantité énergie
P3/ La production d'énergie générè une pollution proportionnel à sa quantité

C1: Comme la monnaie virtuelle demande une grosse quantité d'énergie, elle génère une quantité de pollution proportionnel (P1 -> P2, P2 -> P3) CQFD

Donc miner c'est polluer ! et être récompensé pour le faire.
Et pendant ce temps là nous n'avons que 5% de chance d'arriver à maintenir le réchauffement global en dessous de 2°C … mais bon je supposes que les quelque sousous virtuel des mineurs sont plus important que les conséquences de ces degrés de plus pour nos enfants et les génération futures.

Aujourd'hui bitcoin + Etherum consomme l'équivalent d'une centrale nucléaire pour leur minage (et en 2020 l'équivalent énergétique du Danemark)… A l'heure où une des clé pour améliorer le futur de nos enfants c'est de consommer moins (mieux isoler les habitations, utiliser des led, des voitures + efficientes etc). Consommer moins est beaucoup plus facile à faire que de développer de nouvelle source d'énergie qui mettrons un certain temps à ce développer.
Créer un système basé sur la dépense énergétique inutile était peut être excusable en 1980 mais aujourd'hui avec les connaissances actuel c'est de l'inconscience !

Et même échanger des monnaies virtuelle c'est inefficient : et oui, la beauté de la “blockchain” c'est que chaque transaction est écrite dans un grand livre (la blockchain) et est irréversible, le revers de la médaille est que chaque échange demande à ces utilisateurs de télécharger/éditer/signer la blockchain.
Aujourd'hui un échange bitcoin consomme + de 5000x plus d’énergie qu'un échange VISA… disons le autrement : un échange bitcoin permet d'alimenter un foyer américain moyen pendant plus d'une journée.
A cause de cela les cryptomonnaies ont un si mauvais rendement qu'elle ne seront jamais planet-scale : par exemple le bitcoin ne permet que 7 échanges par secondes … ce qui est minable (sans mauvais jeux de mot).
Donc échanger des monnaie virtuelle c'est polluer aussi !

Alors oui c'est beau de ne plus dépendre d'états et d’autorités de régulation mais il faut voire les mauvais effets et toute cette énergie perdu aurait pu être utiliser autrement.
Moralité échanger des bisous, en plus de tous les avantage déjà cités ils corrigent un inconvénient majeur des cryptomonnaies : ils ne polluent pas !

le 10/10/2017 à 16:30:23, Tranche a dit :

… Comme c'est pas la première fois que je poste sur internet pour dénoncer la dépense énergétique des cryptomonnaie j'anticipe les critique de ma critique :

Pas la peine de me dire qu'un mineur de cryptomonnaie ne pollue pas plus que quelqu'un qui change de smartphone tous les ans. Car c'est une comparaison fallacieuse à souhait :
en changeant de smartphone tous les ans cette personne fait travailler une chaine de développement et de production (donc des gens) et ce téléphone il l'utilise pour un apport réel… Bon ok il est pas obliger de le faire tous les ans, mais quoi qu'il en soit tous ces smartphones ne finissent pas à la poubelle (ils sont ré-utilisés).

Prenons un autre exemple plus parlant encore : envoyer un satellite dans l'espace.
C'est une demande en énergie folle : envoyer une fusée avec cette charge au delà de l’atmosphère. Oui mais la fusée sert un autre besoin : elle envoie un satellite qui a une utilité réel (GPS, cartographie, communication, …)
Par exemple le bitcoin/l'etherum consomme de l’énergie juste pour faire tourner la machine bitcoin/etherum (en calculant des grands nombre premier… oui ce calcul ne sert à personne).
Et la valeur de ces monnaies virtuel ne vaut que parce que assez de monde a décidé d'accorder de la valeur à la chaleur de leur ordinateur (GPU pour bticoin/Etherum, CPU pour Monero).

le 10/10/2017 à 16:55:53, PengouinPdt a dit :

Moi, j'ai adopté les bisous… et, ça a vraiment changé ma vie. Plus heureux, plus serein, plus aimant, plus aimé. La “love attitude” :p

Et, pis, y'a même pas peur d'avoir besoin de les chiffrer. Tu te rends compte ? des crypto-bisous ? mais quelle vie, mes aïeux, quelle vie… non, non, non, pas besoin de crypto-bisous !

le 10/10/2017 à 17:50:00, iGor a dit :

Un monero garde toujours la même valeur : c'est fongible. Cela veut dire qu'un monero miné aujourd'hui aura la même valeur d'échange dans un an.

À mon avis, fongible veut dire autre chose. Et c'est une caractéristique de toutes les monnaies. Fongible veut simplement dire qu'on peut remplacer une unité de machin par une autre unité de machin, par exemple. Alors que remplacer un chien par un autre ça marche moins bien.

Alors oui, dans un an, un monero vaudra toujours un monero, on pourra toujours échanger une quantité de monero contre une même quantité de monero. C'est mieux pour une monnaie.

Par contre, dans un an, on pourra peut-être acheter la même quantité de riz qu'aujourd'hui avec la même quantité de monero, ou pas. Ça va dépendre de pas mal de facteur, notamment celui du poids des propriétaires de monero face au poids des propriétaires de riz, dans un espace-temps donné.

le 10/10/2017 à 18:03:33, will a dit :

J'aime bien cet article.

Facile pour expliquer, pas seulement aux enfants !!!

Bien trouvé la dernière monnaie !!!
J'en mine 1 !!

le 10/10/2017 à 20:45:13, thuban a dit :

@inso : C'est bien noté. Il n'empêche que cela crée une inégalité et une forme d'exclusion :s

@Tranche : J'hésite à répondre au risque de polluer. ^^
Je ne suis pas sûr que dire ça va faire changer les comportements. Jouer sur la culpabilité, ça ne fonctionne pas. Il faut dans ce cas proposer une alternative.
De plus, je ne suis pas d'accord : ce n'est pas faire tourner un CPU qui pollue, c'est la façon dont l'électricité est produite qui pollue. Arrêtons de culpabiliser les particuliers alors que les lobby du pétrole freinent toute évolution écologique et responsable (faire un moteur stirling n'est pas si difficile…)

@PengouinPdt : C'est la monnaie de l'avenir ;)

@iGor : C'est un terme difficile à traduire, j'ai essayé d'expliquer ce qu'il signifiait pour le monero par rapport aux autres monnaies.

@will : smack 😘

le 10/10/2017 à 23:14:53, Tranche a dit :

@thuban :
Loin de moi l'envie de culpabiliser, ce n'est qu'un constat que je met en face de la “coolitude” de la joyeuse inconscience des cryptomonnaies.
Les inventeurs de ces cryptomonnaies auraient du se rendre compte que la blockchain n'est pas scalable et inutilisable à l'échelle planétaire de manière raisonnable.

Quand à proposer une alternative ce n'est pas mon rôle : je dis que les inventeurs de cryptomonnaie aurai du faire une thèse et la conclusion de cette thèse aurait du être qu'on ne peut pas (ou ne doit pas) mettre en œuvre en l'état actuelle, qu'il faudrait attendre d'avoir une source d’énergie verte quasi inépuisable … et la fusion atomique c'est pas pour tout de suite.
Bref, si tous mes voisins font tourner les moteurs de leur 4x4 à plein régime dans leur jardin le weekend parcequ'un petit malin les payent pour ça et que les magasines automobiles les ont persuadé que c'était cool je suis désolé j'ai pas d'alternative à proposer. Surtout qu'ils ont investis dans leur 4x4 (oui, c'est une image pour carte graphique) et le coût de la conviction pour eux et d'autant plus important.

Bon, tout de même, au détour de mes critiques sur internet on m'as fait remarquer que certains concepteurs de cryptomonnaies étaient bien conscient du problème et pas du tout satisfait de polluer la planète en calculant des nombres premier : il y a donc un début de solution : gridcoin.
La preuve de travail se base sur boinc (du calcul distribué à but scientifique).
C'est pas encore parfait car il n'y a pas vraiment de vérification sur boinc : on peut imaginer un projet boinc qui soit de miner du bitcoin pour l'instant pas de barrière; mais c'est la seule cryptomonnaie qui va dans le bon sens… A placer juste derrière les bisous ;)

le 10/10/2017 à 23:56:33, Tranche a dit :

@thuban :
Et oui le moteur stirling n'est pas difficile à faire : il était utilisé dans les machines à vapeur, mais 40% de rendement ça le place au dessus de la moyenne des moteurs essences (35%) mais en dessous des diesels (42%), et encore les moteurs essence à cycle atkinson arrivent aussi à 40%.
Enfin, un bon moteur électrique brushless est à 90% … dommage que les batteries actuelles contiennent 60x moins d’énergie que l'essence, même avec plein de lobby contre eux ceux qui arriveront à changer cette donnée sur les batteries changeront le monde.
Donc désolé mais y a pas mal de gens qui travaillent dure à l'efficience énergétique et tous les nouveaux produits, parfois un peu contrains par des lois, mais le plus souvent par la simple loi : plus efficace = moins chère à long terme sont toujours plus efficient ( les nouvelles voiture/avions, mais aussi les logiciels ).
Et même lorsque l'on fait une grosse dépense d'énergie (cf mon exemple des fusée) c'est dans un but autre (envoyé un satellite) c'est pas pour trouver un nombre premier.
Les cryptomonnaies elles fabrique de la valeurs sur la base d'une dépense énergétique inutile donc efficience 0, c'est assez moche pour être souligné : le principe est moche (et c'est la faute d'aucun lobby).

le 11/10/2017 à 06:36:30, inso a dit :

@thuban :

@inso : C'est bien noté. Il n'empêche que cela crée une inégalité et une forme d'exclusion :s

- Qui sont les créateurs de Bitcoin chaque jour ?
- Qui sont les créateurs de Monero chaque jour ?
- Qui sont les créateurs d'€ chaque jour ?
- Qui sont exclus de ces créations monétaires ?

Ce qui différencie la Ğ1 des autres monnaies, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'investir pour participer à la création monétaire. N'importe qui peut le faire, du moment qu'il est reconnu par la toile de confiance. Ce qui, en terme d'investissement, est quand même largement plus accessible que pour calculer des blocs Bitcoin… Ou que de trouver 3 Millions d'€ pour créer ses fonds propres : http://www.creationmonetaire.info/2010/04/le-moment-ideal-pour-creer-une-banque.html

@tranche : Toutes les cryptomonnaies n'implique pas une course à la puissance. Ce n'est pas le cas de Duniter par exemple, où les gens qui calculeraient “trop vite” se voient affectés un handicap afin qu'ils calculent moins vite. Et ainsi, les autres ne sont pas incités à leur courir après pour pouvoir calculer des blocs… Pas de course à la puissance et très faible consommation énergétique (on peut participer au calcul de blocs avec raspberrypi) sont aussi des caractéristiques majeures de Duniter.

le 11/10/2017 à 08:02:51, thuban a dit :

@inso : Justifier le mal par le pire n'est pas suffisant pour me convaincre. Pour être reconnu par la toile de confiance, ça me rappelle trop les confréries des universités américaines, ou les bandes de collégiens où il y a plus d'exclus que d'acceptés. C'est tout ce que je dis :)
Je ne dis pas que les autres monnaies sont mieux, d'ailleurs je ne suis pas un expert, j'ai essayé de traduire le mieux possible ce charaia en termes compréhensibles :/

le 11/10/2017 à 09:03:41, Starsheep a dit :

@Tranche : Toute ton argumentation repose sur un postulat de base : produire de l'électricité pollue. Soit. Mais qu'est-ce qui te dit que les mineurs n'alimentent pas leurs calculateurs par de l'électricité verte ?

Le problème n'est pas la cryptomonnaie, mais la production d'énergie dans son ensemble. Tu l'as dit toi-même. Donc je trouve ton attaque frontale sur les cryptomonnaies finalement sans fondement. En revanche on peut effectivement regretter l'utilisation d'énergies fossiles pour la production d'électricité. Et tu crois vraiment que les monnaies traditionnelles ne nécessitent pas une production d'énergie considérable ?

En revanche là où tu pointes quelque chose de très intéressant c'est de reposer le minage sur un calcul de hash inutile. Quand on voit la puissance de calcul nécessaire à la Recherche, on peut effectivement regretter que cela ne serve pas. Je me souviens qu'il était possible d'allouer du temps de calcul à ces fins sur la PS4, alors pourquoi ne pas créer une monnaie basée sur du calcul scientifique. Une idée à creuser… :)

le 11/10/2017 à 09:05:11, Tranche a dit :

@inso :
Très bien si Duniter affecte un handicap à ceux qui calculent trop vite, mais le principe de base reste de la bête et méchante “proof of work” : des calculs de hash complexe et inutile à tous problèmes réel, donc du gaspillage.
Et le handicap est basé sur la base des utilisateurs ça ne fait donc que ralentir la montée en puissance nécessaire car lorsque assez d'utilisateurs auront investis dans des cartes graphique de minage le handicap sera tellement haut que ça en limitera son intérêt.
Donc à choisir dans les cryptomonnaies je préfère encore gridcoin qui associe une “proof of research” avec une “proof of stake”, la proof of stake c'est un peu moins égalitaire (plus t'en a plus t'as de chance d'en avoir) mais la POR associé doit égaliser un peu. Bien que je penses que gridcoin ne soit pas prêt à devenir planet-scale pour l'instant, c'est tout de même la seule cryptomonnaies qui essaye de résoudre le problème de dépense d'énergie jusqu'ici inutile de toutes les autres… donc la seule qui mérite peut être l'attribut de “cool”.

le 11/10/2017 à 09:06:51, Starsheep a dit :

@Starsheep : Je m'auto-réponds… Désolé, Tranche, je n'avais pas vu ton commentaire qui évoquait les boinc… :)

le 11/10/2017 à 09:16:20, inso a dit :

Aujourd'hui on monte à l'échelle. Lorsque la toile fera 10 Millions de membre, ça sera juste de la reconnaissance de proche en proche. Pas de “confrérie” en vue… Mais aujourd'hui il faut la bâtir. Et construire un système décentralisé de reconnaissance d'identité, ça demande d'aller rencontrer les autres… On peut pas faire autrement !

le 11/10/2017 à 09:21:33, inso a dit :

@Tranche : Mais personne n'investira dans des cartes graphiques pour 2 raisons :
- Celui qui trouve un bloc n'est pas récompensé par une création de monnaie, tout au mieux la communauté le remercie à travers le service Remuniter ( https://remuniter.cgeek;fr )
- Que tu participes au calcul de bloc ou non, tout le monde créé son Dividende Universel
- Il n'y a pas d’intérêt à vouloir aller plus vite que les autres puisque le réseau va t'en empêcher de toute façon

On a des travaux sur le forum pour faire sans Proof-of-work, via le Proof-of-existence de la WoT, mais pour l'instant on s'appuie sur ce qui marche (On préfère avoir rapidement une monnaie libre en production, quite à corriger les petits défauts lorsqu'on aura une équipe de développement plus fournie).
Vu la faible conso électrique du réseau actuelle et à venir, ce n'est pas un problème critique, puisqu'il n'y a pas de course à la puissance. La PoW est simplement utilisée pour la synchronisation du réseau.

le 11/10/2017 à 09:55:28, thuban a dit :

@inso : Pas de soucis hein, c'est comme ça parfois, on utilise la moins pire des solutions car pas le choix. :)

le 11/10/2017 à 10:52:51, Tranche a dit :

@inso :
Ha ok, effectivement ces des détails important. En fait c'est une cryptomonnaie “communiste” au sens partage obligatoire :) ou je me trompe ?

Bien ça limite le problème de gaspillage de la POW en éliminant la course à la puissance. Mais reste le deuxième problème de toutes les cryptomonnaies : la non scalabilité de la blockchain, peut il être résolu ?

le 11/10/2017 à 11:29:28, inso a dit :

@Tranche : “communiste” au sens partage obligatoire Disons plutôt que le Dividende Universel est une forme de Revenu de base. C'est basé sur la TRM dont tu peux lire une étude sur mon blog par exemple (mais c'est loin d'être la seule, il y en a plein sur plusieurs blogs du net…)

la non scalabilité de la blockchain, peut il être résolu ? : En terme de stockage, oui, par un mécanisme de “snapshot” de la chaine. Par exemple, tous les 5 ans, on effectue un snapshot de l'état des données, et on archive sur des serveurs dédiés les blocs précédents. Dans Duniter c'est d'autant plus faisable que la monnaie est créée exponentiellement du fait du Dividende Universel, du coup, les premières dividendes de monnaie créée sont moins importants que les dividendes plus récents, donc le compromis en terme de sécurité est acceptable.

En terme de vitesse, aussi, par les réseaux de type Lightning Network. Il s'appuient sur la blockchain mais n'écrivent pas les données instantannément en blockchain, ce qui leur permet d'aller très vite.

le 11/10/2017 à 13:02:48, Tranche a dit :

@Starsheep :
“Le problème n'est pas la cryptomonnaie, mais la production d'énergie dans son ensemble.”

Oui mais non car tu oublis une grosse part de ma critique : j'ajoute que le problème est aussi le gaspillage d'énergie : l'inefficience.
A l'heure actuel nous n'auront pas de ressource énergétique verte capable de répondre au pic de consommation électrique de la vie courante (ex: sans centrale nucléaire/charbon ou solution de stockage efficace, quasi impossible de répondre au pic de consommation des soirs d’hiver, en tout cas pas avec de l'éolien/solaire).
Donc nous ne sommes pas prêt d'avoir une énergie verte couvrant tous nos besoin : on y travaille mais le temps que ça se mette en place est encore très long et très couteux. Par contre améliorer l'efficience partout : nos moyen de transport, habitats etc ça c'est beaucoup plus facile et applicable aujourd'hui. Et c'est plutôt encouragé, parce que consommer moins revient moins chère au final.
Alors que le fondement même de toutes les cryptomonnaies (bitcoin/etherum en tête) se base sur l'inefficience, à l'heure d'aujourd'hui je trouve ça inexcusable.

Mais qu'est-ce qui te dit que les mineurs n'alimentent pas leurs calculateurs par de l'électricité verte ?
Et bien comme je l'ai dis précédemment : il n'y a pas assez d’énergie verte pour couvrir nos besoin. Donc ça reste du gaspillage; du gaspillage d’énergie verte certe mais tout de même : cette énergie aurait pu être utilisée à en remplacer une autre qui pollue aujourd'hui.
Car c'est bien beau de faire de l'énergie verte mais si elle est toute utilisé à calculer des hash inutile ça “juste n'empire pas le problème”… et ralentit les solutions.
Et sinon, non les plus gros mineur de bitcoin se trouve en Chine, là où malheureusement l'électricité est majoritairement produite par des centrales à charbon très polluante et où la pollution est déjà un problème de santé publique.

Et tu crois vraiment que les monnaies traditionnelles ne nécessitent pas une production d'énergie considérable ?
VISA par exemple est planet-scale sans problème et plus de 5000x plus efficient que bitcoin. Et oui parce que pour VISA plus efficient = moins couteux = plus de sousous ; c'est l'inverse des cryptomonnaies.
Si demain on devait passez tous les échanges mondiaux au bitcoin on aurait un sérieux problème d'énergie.

le 11/10/2017 à 13:13:52, Tranche a dit :

@inso :
C'est vraiment très intéressant et vraiment encourageant que des solutions soient cherchées pour rendre scalable les cryptomonnaies.

Mais du coup les “snapshot” doivent être fait sur des serveurs de confiance ? C'est une peu moins décentralisé du coup (bon après est ce que c'est grave? )

Et le lighting network, je suis pas sûr d'avoir compris : en fait l'écriture couteuse et quand même faite au bout du compte mais de manière asynchrone par des utilisateurs de la blockchain ? Si oui du coup la consommation global de l'échange reste aussi catastrophique qu'actuellement mais juste elle n'est pas bloquante.

le 12/10/2017 à 11:07:05, manuel a dit :

je croyais que l'on ne peut créer de l'énergie, on ne peut que la transformer.

le 12/10/2017 à 15:59:36, inso a dit :

@Tranche : Mais du coup les “snapshot” doivent être fait sur des serveurs de confiance ? C'est une peu moins décentralisé du coup (bon après est ce que c'est grave? )

Non le réseau peut voter pour un snapshot et se synchroniser ! On reste sur une décentralisation totale. L'historiqeu de la blockchain peut lui être conservé par n'importe qui (il est présent sur tous les noeuds au moment du snapshot, on peut imaginer un outil pour la conserver dans un fichier à archiver par exemple…)

Et le lighting network, je suis pas sûr d'avoir compris : en fait l'écriture couteuse et quand même faite au bout du compte mais de manière asynchrone par des utilisateurs de la blockchain ?

Disons que plutôt que d'écrire toutes les transactions en blockchain, on va juste écrire des états. Si A envoie 10 à B, qui plus tard envoie 5 à A qui plus tard envoie 20 à B, une seule transaction sera écrite en blockchain (A envoie 25 à B). Ce qui économise énormément le volume d'écriture en blockchain.

le 18/10/2017 à 15:31:14, iGor a dit :

@thuban :

« Fongible » dans le Trésor de la langue française.
« Fongible » sur Wikipédia.

Pour la traduction, ça a l'air d'aller. ;)

Non, mais sans rire, en quoi monero est différemment fongible des autres monnaies ?

le 15/11/2017 à 23:19:14, gwado a dit :

thuban, inso et Tranche, merci.

le 11/12/2017 à 22:03:00, Pierre Del a dit :

Avant tout, c'est génial l'idée d'expliquer le monde des cryptomonnaies. En effet, c'est un domaine encore très peu connu et c'est seulement lorsqu'il y a des rebondissement dessus que tout le monde veut en savoir plus. De plus, grâce à la dernière hausse du taux du bitcoin, qui ne sera pas tenté d'apprendre quelques trucs sur ce mine d'or.
Ton article est très détaillé et est compréhensible par tous, du moins je l'espère. Toutefois, je me permet de glisser ce lien : https://www.datacoinz.com/fr/monnaies/monero/ pour enrichir encore plus l'article sur le monero.

Bonne continuation

le 23/12/2017 à 12:33:51, Julie a dit :

Super article très bien simplifié car effectivement le système des crypto-devises semble assez compliqué au début pour les néophytes mais une fois que c'est compris ça semble tout à coup beaucoup plus logique. Cependant je tiens à revenir sur l'intro de l'article où vous utilisez le mythe du troc pour en quelque sorte expliquer l'arrivée de la monnaie dans la civilisation pour simplifier la chose, cependant attention car rien ne prouve (et cela encore à l'heure actuelle) que le troc ai existé. Il ne s'agit que d'une hypothèse pour justifier les débuts de l'utilisation de monnaie.

le 18/03/2018 à 15:03:24, Joris a dit :

Un article sympas qui m'a permis de faire comprendre les cryptomonnaies à mon grand père qui prononce toujours Bitcoin en “Bi coin”. On s'est arrêté sur les 4 premières cryptos, on est pas rentré dans le Duniter et les milliers d'autres altcoins … Dans tous les cas une grande partie de ces pièces numériques sont inconnus sauf le top 10 voir le top50 sont connus du grand public.